BA 1 Philosophie ULB

Forum indépendant du BA-1 de philosophie

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bonjour, bonsoir, salut...
  • Accueil forums
  •  » Divers
  •  » Signons-nous cette lettre ouverte pour sans-papiers réfugiés à l'ULB ?

#1 23-11-2008 21:18:28

Rémi
Membre
Date d'inscription: 23-11-2008
Messages: 2
Site web

Signons-nous cette lettre ouverte pour sans-papiers réfugiés à l'ULB ?

Bonjour,

Comme vous le savez sûrement, une occupation par plus de 500 personnes, principalement sans papiers, au 133 chaussée d'Ixelles, a été évacuée par la police mardi dernier. Le bâtiment appartenait à Electrabel qui leur avait promis quelques jours plus tôt qu'ils pourraient rester là plusieurs mois. Ils étaient sur le point de signer une convention. De nombreux occupants, qui n'avaient pas vraiment de logement ou l'ont lâché pour cette occupation (parfois même ont lâché leur job), se sont complètement retrouvés à la rue suite à cette expulsion (qui fut par ailleurs assez traumatisante pour nombre d'entre eux). Ce soir-là ils ont errés dans les rues de Bruxelles pour finalement échouer à l'ULB. C'était assez impressionnant de voir cette "colonne de réfugiés" arriver à l'ULB. Ils sont environ 200. Dont des familles (vingtaine de petits enfants au total), deux femmes enceintes... Il faisait froid, ils avaient besoin d'un endroit où passer la nuit et plus largement où rester jusqu'à ce qu'ils aient trouvé un nouveau bâtiment inoccupé dans Bruxelles pour y refaire une vraie occupation.

Ils sont donc allés dans le Hall des Sports au Solbosch. Deux-trois heures plus tard arrivait enfin un représentant des autorités de l'université, pour distribuer un communiqué de presse disant que l'ULB "s'oppos[ait] à l'occupation de son hall des sports" et leur demander de partir. Pour passer la nuit en rue ? Vive l'hospitalité... N'ayant d'autre choix pour pouvoir dormir à l'abris, les réfugiés du 133 sont restés dans le Hall des Sports. L'ULB n'a ensuite jamais voulu parler aux délégués des sans-papiers ou du CAS. Finalement, grâce à la médiation de Bruxelles-Laïque, proposée par le CAS, l'ULB s'est un petit peu déraidie... pour leur proposer d'aller dans la Jefke l'espace de quelques jours. Autant dire que du côté des soutiens, nous avons été plutôt choqués : bloc de béton sans fenêtre isolé, pas de douches bien sûr, du moisi et des champignons sur les murs, le chauffage on savait pas très bien. Surtout, il existe d'autres endroits dans l'ULB où on peut les loger sans que ça ne dérange ni l'enseignement ni la recherche (argument utilisé par les autorités à propos du hall des sports où se donnent des cours de 1ère kiné) : hall des marbres, halls des niveaux 1 et 2 du bâtiment S...

Ce mardi à 16h, se réunira un Conseil d'administration extraordinaire de l'ULB, pour décider ce que l'ULB fait par rapport aux réfugiés. Parmi les professeurs, assistants, chercheurs, circule une sorte de lettre ouverte qui se trouve ci-dessous (avec les premiers signataires). Pourriez-vous voir si votre cercle signe cette lettre ouverte ? Elle peut aussi être signée individuellement. Pour les signatures, envoyez un mail à schichah@ulb.ac.be



« Les sans-papiers peuvent rester tant qu'ils ne perturbent pas le bon fonctionnement de l'ULB »

Nous, Membres de la Communauté Universitaire, sommes en effet perturbés.
Nous sommes perturbés car nous ne considérons pas les « sans-papiers » comme un facteur de perturbation si ce n'est celui de montrer la contradiction entre nos principes et notre pratique ;


Nous sommes perturbés car nous insultons la mémoire des luttes et des résistances qui sont nées au sein de notre Communauté ; Faut-il rappeler que l'ULB a perturbé l'occupation nazie en cessant de fonctionner ? Faut-il rappeler que beaucoup des sans-papiers de cette époque furent des juifs venant de l'Est? Faut-il rappeler que le square G honore la mémoire de résistants et d'activistes morts pour la défense d'une certaine conception de la dignité ?

Nous sommes perturbés car nous foulons du pied les principes de solidarité les plus élémentaires en opposant notre routine, routine bien faite pour éviter toute remise en question, à la détresse de gens qui demandent asile ? Faut-il rappeler que la tolérance accordée jusqu'à présent consiste à parquer nos « hôtes » dans un bâtiment vétuste à la marge de la vie universitaire ? Faut-il rappeler que solidarité n'est pas charité ? Faut-il rappeler que la perturbation incriminée aux « sans papiers » est d'avoir l'outrecuidance de vouloir protéger leurs enfants en attendant de trouver une alternative ? Faut-il rappeler que même les chiens dorment sous un toit l'hiver ?

Nous sommes perturbés car notre Université si prompte à défendre ses valeurs humanistes et à les rappeler aux autres perpétue cependant les pratiques qu'elle dénonce hors nos murs ? Faut-il rappeler que drapés de la légitimité de la science dans le débat public nous ne pouvons nous voiler les yeux lorsque la question se pose en nos murs ?

Nous sommes perturbés par une université dont la position consiste à exprimer une solidarité forte et de principe mais qui la viole dans le monde réel des besoins concrets. Faut-il rappeler qu'une université qui ment et se dément est une université qui pratique la démagogie ? Faut-il rappeler que la morale et l'éthique participent de la définition même de notre Communauté ?


Nous sommes perturbés par le silence complice des consciences de notre Université pourtant si promptes à jouer les intellectuels indignés hors nos murs. Faut-il rappeler que la Communauté universitaire est dépositaire et surtout garante de leur légitimité ? Faut-il rappeler qu'on ne peut s'engager hors nos murs et se dégager en nos murs sur la même question sans perdre sa crédibilité ?

Nous sommes perturbés car nous, Communauté Universitaire, préférons ne plus être qu'être sans conscience.


Souhail Chichah (Assistant ULB)
Christian Vandermotten (Professeur ULB)
Corinne Gobin (Maitre de Recherche FNRS ULB)
Catherine Bourgeois (LAMC/ULB)
Lucie Masy (Membre du CA de l'ULB)
Thu Tuyen Pham Nhu (Chercheuse au DULBEA)
Iason Foscolos (Chercheur au DULBEA)
Zouhair Alaoui Amine (Chercheur ULB)
Antoine Bertulot (Etudiant ULB)
Elisabeth Printz (Membre du CA de l'ULB)
Eléonore Wolff (Chargée de cours ULB)
Moritz Lennert (Chercheur ULB)
Xavier May (Chercheur ULB)
Aurélie Decoene (Chercheure ULB)
Luce Bellefontaine (Chercheur ULB)
Pierre Kummert (Chercheur ULB)
Patricia Aelbrecht (Doctorante ULB)
Dan Van Raemdonck (Professeur ULB)
Olivier Cailloux (Chercheur ULB)
Yolaine Lhoist (Etudiante ULB)
Marie Godin (Chercheuse GERME-METICES ULB)
Nouria Ouali (METICES/Institut de sociologie ULB)
Mateo Cordier (Doctorant ULB)
Ariane Toussaint (Directeur de Recherche FNRS ULB)
Sophie Stoffel (Docteure de l'ULB)
Charles Cullard (Etudiant ULB)
Aurélien Bach (Etudiant ULB)
Johanna D'Hermoncourt (Chercheuse ULB)
Pierre Marage (Professeur Faculté des Sciences ULB)
Lara Thommès (Etudiante en Droit ULB)
Laurent Licata (Professeur-Assistant ULB)

Hors ligne

 

#2 25-11-2008 04:58:26

Rémi
Membre
Date d'inscription: 23-11-2008
Messages: 2
Site web

Re: Signons-nous cette lettre ouverte pour sans-papiers réfugiés à l'ULB ?

Bonjour,
je suis étonné de constater que personne ne réagit à l'appel... ne serait-ce pour connaître les intentions (si intention il y a) du Cercle PHilo et de notre Bureau Etudiant. Je me réconforte à me disant que cela tient du hasard. Bien à vous (on se les gèle dehors !).

Rappel : Ce mardi 25 à 16h, se réunira un Conseil d'administration extraordinaire de l'ULB, pour décider ce que l'ULB fait par rapport aux réfugiés. Parmi les professeurs, assistants, chercheurs, circule une sorte de lettre ouverte qui se trouve ci-dessous (avec les premiers signataires). Pourriez-vous voir si votre cercle signe cette lettre ouverte ? Elle peut aussi être signée individuellement. Pour les signatures, envoyez un mail à schichah@ulb.ac.be

Hors ligne

 

#3 26-11-2008 22:55:12

pum-pum
Membre
Date d'inscription: 03-11-2007
Messages: 306

Re: Signons-nous cette lettre ouverte pour sans-papiers réfugiés à l'ULB ?

Bonjour Rémi,

Je suis navrée que ton appel n'ai pas d'écho mais peu de gens utilise le forum cette année. En ce qui concerne la position du Cphi, tu auras plus de chance si tu envoie un mail ici: c.philosophie@gmail.com.
Bien à toi !


"...Je suis toutes mes failles, mes blessures et mes fautes..."

Hors ligne

 
  • Accueil forums
  •  » Divers
  •  » Signons-nous cette lettre ouverte pour sans-papiers réfugiés à l'ULB ?

Pied de page des forums

Créez Votre Propre Forum
Insérer vos Graphiques
Dictionnaires de Traduction
Hébergé par ForumCrea.com